Le secret de Mémé

Publié le par Amy Madison

 

Grand-mère n’est plus.
Il faut bien avouer qu’elle était très vieille. Mais malgré tous les malheurs qui avaient jalonné sa vie, son visage était toujours illuminé de ce fameux sourire.

—Un jour quand j’aurais rejoint le domaine des anges, prend cette clé pendue à mon cou et descend dans la cave ma chérie.

Brave Mémé, elle m’avait déjà à maintes reprises conté de nombreux récits de sa vie, elle me racontait sa guerre, celle qu’elle avait vécue étant enfant, me parlait de grand-père un homme rustre que je n’ai jamais connu, et qui la traitait comme une bonniche. La vie en ce temps-là était bien dure me disait –elle. Mais en souriant elle m’affirmait avoir un secret bien caché qui la rendait heureuse depuis tant d’années, un secret qui m’appartiendrait quand elle ne serait plus, et que je devrais protéger et garder pour moi seule.

Aussi loin que je m’en souvienne cette porte massive a toujours été fermée à double tour. Et la clé qui brillait au bout de cette chaîne qu’elle ne quittait jamais, m’hypnotisait. Elle représentait pour la petite fille que j’étais une véritable clé magique.

Elle était à présent dans ma main, ma mère était curieuse et un peu jalouse, dans son testament Mémé avait interdit à quiconque de pénétrer dans le sous-sol. Moi seule avais le droit d’ouvrir cette porte et de descendre une à une les marches menant à cette cave. Le notaire était présent pour veiller au bon déroulement des dernières volontés de ma grand-mère, et il referma la porte derrière moi malgré les récriminations incessantes de Maman.

J'avais un peu peur , cette cave était sombre , il devait bien y avoir une lampe, mais j’avais beau tâtonné, je ne trouvais pas ce fichu interrupteur.

Je m’apprêtais à tambouriner à la porte pour retrouver enfin la lumière du jour , quand je distinguai une lueur au bas des marches de l’escalier, une lumière diffuse qui s’amplifiait de plus en plus . Prudemment, je descendis une à une les marches branlantes qui grinçaient sous mes pas , la lumière était toujours là, si douce et si pure, je n’en croyais pas mes yeux, des dizaines de lucioles bondissaient dans tous les sens, mais en y regardant mieux , je distinguai de petits êtres ailés qui brillaient dans l’obscurité. Ils s’approchèrent de moi et m’entourèrent pour ensuite papillonner dans tous les recoins de cette cave que je découvris enfin. Ce n’était pas une vieille cave poussiéreuse,et effrayante pour la jeune fille que j’étais encore, où les toiles d’araignées et les souris étaient maîtresses des lieux, mais un monde minuscule et irréel apparaissait à ma vue. Ces petits êtres virevoltaient autour d'un arbre aux feuilles flamboyantes, qui accueillait et abritait la nuée lumineuse . J’étendis la main et une lilliputienne aux ailes bleutées se posa délicatement sur ma paume .

Je compris alors le sourire de ma grand-mère, son silence, cette porte fermée, un rempart aux regards curieux. Je devais moi aussi les protéger, la petite fée, je la nommais ainsi, car rien d’autre ne me vint à l’esprit pour définir cette créature , me sourit . Je répondis à son sourire et d’un geste léger de la main, l’envoyai rejoindre ses compagnons dans cet arbre miraculeux qui brillait de mille feux dans la cave de ma grand-mère.

—N’aie crainte, Mémé, ton secret sera bien gardé !

Amy Madison)

 

Publié dans Nouvelle

Commenter cet article

scoobydu41 04/07/2017 17:27

jolie histoire!

Amy Madison 26/07/2017 23:25

Merci beaucoup scoobydu41