Le masque

Publié le par Amy Madison

Pourquoi me fixes-tu?

Ta face grimaçante pétrifie le présent

Des cris fusent de ta bouche entrouverte

Tes yeux trop profonds conjurent le sacré

Le gouffre des assourdissants silences

Des appels incessants dans l'ombre de l'argile

Le masque vénéré

Pétri de doigts crispés

flétri du temps passé

 

                                                                           Amy Madison

Publié dans Poésie

Commenter cet article