Le clown triste

Publié le par Amy Madison

Quelques larmes acides lui labourent les joues

Inquiétant voyageur ne sachant où aller

Une sourde colère enserre son pauvre cœur angoissé

L’horizon est si loin, mais si près cependant

Et il serre les poings

Regrets

De n’avoir pu aimer toute une éternité

Doux rêves

Pour toujours évanouis devant la funeste réalité

Le clown triste sourit et fait son numéro

Le public applaudit

                     ( Amy Madison)

Publié dans Poésie

Commenter cet article

A M 20/06/2017 14:46

A vous l'honneur, c'est un peu comme redécouvrir les saveurs d'un met d'enfance avec la gout d'un adulte.

Amy Madison 20/06/2017 14:35

Merci à vous

A M 20/06/2017 13:15

Bonjour,

vous résumer si bien la vison que j'ai toujours eu des Clowns.
Bravo