Le chevalier

Publié le par Amy Madison

 

Toi l'ardent chevalier survivant du passé

Digne lignée d'Arthur, chevauche ta monture,

A tes cotés sans trêve, si fière de ton allure

Brillante Excalibur

 

Un Don bien inutile De ta fatale lame

Ce jour à rendu l'âme Et ses moulins débiles

Ton invincible nom fait fuir tous les dragons

Et ce Draculéa, de Satan fils maudit

Empalé au donjon, implora ton pardon

 

Mais un sang trop impur ravive les écorchures

D'une bien longue errance, blessures trop exsangues

Alors sur le rivage, tu iras toi aussi livré ton coeur meurtri,

Un clair et doux matin à ces flots si sereins

                Amy Madison

 

Publié dans Poésie

Commenter cet article