Ce que nous avons perdus

Publié le par Amy Madison

Nous avons perdu la nature, les clairs ruisseaux de notre enfance et tous nos jeux maintenant oubliés, corde à sauter , ballons, patins à roulettes.

Les genoux écorchés alors ne nous effrayaient pas.

Le livre neuf que nous recevions avec notre bulletin scolaire, il sentait si bon je m'en souviens. L'encre est-elle différente à présent ? Je ne sais , dans mes souvenirs, l'odeur était si agréable.

Nous avons perdu la liberté, quand nous courrions, sautions et faisions les fous en équilibre sur un mur branlant, ou a califourchon sur la branche d'un arbre.

Rien ne nous arrêtait, nous chapardions des fruits pas encore mûrs, les clôtures et les interdits, on s'en moquait.

A présent enfermé dans de belles pièces confortables devant des jeux vidéo, la jeune génération s’abrutit, elle est conditionnée dès l'enfance.

Ces activités sont là pour les occuper , leur apprendre à marcher dans le troupeau.

                                    (Amy Madison)

Publié dans Prose

Commenter cet article