Canicule

Publié le par Amy Madison

Une lumière blafarde
Efface d'un coup d’éponge
Le tableau noir de la nuit
Les premiers rayons victorieux
Fouettent des façades prostrées
De ces coups donnés au hasard
Un sang pourpre jaillit

L'astre du jour vomit
La ligne d'horizon
Tel un volcan malade
Souffle son haleine épaisse
Au fond du vallon
L'astre roi, puissant Râ
Monte au ciel
Il exulte, il parade

Nul ne pourra échapper
A ses baisers brûlants
Quelques ombres s'esquivent
Dernier rempart déserté
Face à l'hégémonie
D'un soleil tyran

(Amy Madison)

Publié dans Poésie

Commenter cet article