Traquée

Publié le par Amy Madison

Ils me disaient souvent
« Mais tu n’as plus quinze ans »
Car depuis quarante ans
J’attendais le charmant
Le temps est révolu
Je ne l’espère plus
Il n’est jamais venu
Ne vit pas dans ma rue
Je n’vois autour de moi
Que des manants sans Roi
Et je suis aux abois
Cachée au fond d’un bois
Ils peuvent me regarder
Surtout pas me toucher
Derrière un bouclier
Je me suis effacée
Je n’ai besoin de rien
Surtout pas de câlin
Car je les connais bien
Ils sont pires que des chiens.

Publié dans Poésie

Commenter cet article