Souvenirs d'enfance

Publié le par Amy Madison

 

 

Une vieille maison pleine de rires d’enfants

Un royaume de fleurs, de pensées, de soucis

Un vieil homme est assis sur un unique banc

Des enfants courent autour en poussant de gais cris.

Dans leurs jeux étourdis ils ignorent le temps

Fugitives années qui passent dans nos vies

 

Une vieille maison bien trop vide à présent

Les fleurs sont défuntes et le vieil homme aussi.

Ce jardin chatoyant il revient maintenant

Au profond de mes rêves et chasse mes ennuis

Je me souviens de lui il était le plus grand

Et la vieille maison pleine de cris d’enfants.

 

De la vie imbécile

J’ai voulu retourner de trente ans en arrière

Revoir un court instant l’horizon merveilleux,

L’enfance cristalline d’un passé fabuleux.

Les années ont lapé la richesse intérieure

Des souvenirs vivants d’un esprit chaviré

 

Le déluge du temps

A noyé la beauté de mes tendres années

Et il ne reste rien.

Rien qu’un reliquat ridicule sale et grotesque

D'un monde transformé

Un torrent de fleurs

Recouvert maintenant d’un linceul de béton

La charmante maison,

Hideuse et froide construction.

 

Je retourne à mes jours avec le cœur défait

Ma mémoire défaillante retrace le portrait

Je refais le défait, et je laisse au néant

La cruauté des ans ternissant mon passé.

 

                     Amy Madison

Publié dans Poésie

Commenter cet article