Ma douleur

Publié le par Amy Madison

 

 

La mort frappe à ma porte .

Quelle est la plus grande douleur que tu ais subi ? me demande-t-elle.

Cela me fait rire , comment peut elle me poser une question pareille, quand déjà je n'arrive pas à me remémorer d'avoir connu du bonheur dans cette vie.

 

Je ne voulais pas qu’ils restent ensemble, il se prétendait amoureux d’elle, trois ans auparavant il l’était de moi. Idiote que j’étais il m’avait séduite en m’appelant «sa princesse » et j’ avais cru en lui aussi fort que ma foi en un amour éternel.

Il était devenu mon tout, ma vie, sans lui je n’existerai plus, sans ses yeux je ne verrai plus, sans ses bras j’allais tomber, m’écrouler dans un puits sans fond, enserrée par une douleur qui ne me quitterai jamais .

Et pendant que tous mes rêves s’effondraient,  il restait là tranquille devant moi et me parlait d’elle, il l’aimait disait-il, comment pouvait-il l’aimer.

Comment pourrait-il même songer un instant à faire l’amour avec elle après avoir vécu avec moi pendant ces trois années.

Une autre, j’aurais pu l’accepter, me faire une raison mais « elle » c’était inconcevable, inacceptable.

Il est parti la rejoindre, je les ai chassés tous les deux et je dois… Oui, je dois tout faire pour les séparer, c’est mon unique but, le seul choix qu’il me reste pour ne pas sombrer dans la folie.

Je m’enfonce de plus en plus dans un désespoir impénétrable , je ne mange presque plus, je fume cigarette sur cigarette, je me déplace comme un automate, je suis maigre à faire peur.

Comment a-t-il pu ? Comment a-t-elle pu ? Jamais je n’aurais imaginé qu’elle puisse faire cela à sa propre mère.

                         (Auteure : Amy Madison)

 

 

Publié dans Prose

Commenter cet article