Luxure

Publié le par Amy Madison

 

Mâles putrides qui de vos yeux me suivent
Je vomis le désir que je peux inspirer
Les rêves en moi sont brisés
Mon cœur à l’agonie
Et d’un sexe malsain de vulgaire animal
Plus jamais vos mains sales
Sur moi seront fatales

Passez votre chemin
Apôtres de la chair
Je ne suis plus des vôtres
Trop blessée dans ma chair
Trépassé sans regret l’innocent chevalier
Qui jamais de mon cœur n’a pu trouver la clé
Je me meurs en silence
Refusant jouissance

De tant de jours passés il ne me reste rien
Que des rêves brisés épuisés de chagrin
Ma vie fut un enfer
Et l’enfer est ma vie
Seule dans cette prison
Le vrai bonheur m’oublie

Et je crache ma rage
Aux faces de tous ces hommes
Immondes quand leurs crachoirs
Ont déchirés ma flamme

Et s’écoule en sanglot
Ma propre déchirure
Devant ce monde idiot
De sexe et de luxure.

auteur : Amy Madison

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article