Le miroir

Publié le par Amy Madison

En moi un impérieux désir de m’échapper

Au-delà de cette triste réalité

D’une vie si absurde

Peuplées de peines si injustes

 

Que dans ces nuits trop froides

Tu sois mon éternel espoir

Toi, oui toi qui t’isole dans le noir

 

Pouvoir un court instant traverser

Le miroir sans tain de tes pensées

Pour enfin te rejoindre

Dans mon âme nulle crainte

Ton aura me protège

Des sombres veillées funèbres

 

Mais si se brise le miroir

Plus rien ne pourvoira

Au besoin de chaleur

Des frissons de mon cœur

 

Et dans un cri d’effroi

L’espoir en moi s’évanouira

Le seul remède, un grand sommeil

Loin du regard sombre de l’éveil.

Amy Madison

Publié dans Poésie

Commenter cet article