Le mal de toi

Publié le par Amy Madison

 

Quand trop rempli de toi débordent de mes yeux

Cascades de tendresses et océans de feu

J’imagine sans fin que tu es près de moi

Toi, l’éternel absent et je porte ma croix

Étendue, les yeux clos, dans des draps sans chaleur

Ton image persiste et m’écrase le cœur

Je ne peux condamner les espoirs assoiffés

Que ta seule présence pourrait désaltérer

Un voile attristé s’est abattu sur moi

Je ne vois plus le ciel, je ne vois plus que toi

De souffrances et délires s’embraseront mes jours

D’attendre impuissante un seul signe d’amour.

 

(Amy Madison)

Publié dans Poésie

Commenter cet article