La vieille mère

Publié le par Amy Madison

 

Le visage strié, de rides parsemées
Une œuvre magistrale que le temps
Incrustant sur la peau a patiemment tracé
Chacune a une histoire, un plaisir, un tourment
Elles filent, s’entrecroisent ces filles du passé
Laissent sur leurs passages l’esquisse d’une vie
Un bonheur, souvenir d’une joie sublimée
Une perte endeuillée d’un être tant chéri
Gravures de paysages d’époques surannées
Le visage détonne en ces fleurages austères
Mais les rides du temps, griffures acérées
Aux yeux du monde enfin révèlent leurs lumières
La sublime beauté dessinée d’un artiste
Qui de tout son talent a orné le visage
De cette vieille mère au regard un peu triste.

 

 

                       (Amy Madison)

Publié dans Poésie

Commenter cet article