LA PLUME

Publié le par Amy Madison

Au clair d’un croissant de lune
Brisé par une pluie d’étoiles
Coulent les larmes sous la plume
Quand l’écrit enfin se dévoile
Ancrés aux rivages des remords
Funestes et illusoires du passé
De noirs desseins défient les mots
Oubliés sous l’astre nocturne trépassé
Quand chargées d’un flot de détresse
Englouties par les océans glacés
S’éteignent une à une les promesses
D’une vie immobile et prostrée.
Au cœur d’un abime glacé
Tourbillon imprégné de malheur
La douleur enfin délivrée
Perce l’orbite rassurante, et éclate en fureur
Elle galope la plume sur le papier figé
Le griffe de mots bien acérés
Pour la réalité de l’existence fustiger
Cruelle et d’une totale inutilité
Elle souffre la plume et ses cris
Retentissent dans le silence de la nuit.

(Amy Madison)

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Amy Madison 15/05/2017 21:08

Merci pour ton commentaire

scoobydu41 15/05/2017 17:16

Tu as une belle plume même si elle souffre