La déchéance

Publié le par Amy Madison

 

 

Une hargne possessive et jalouse
Le consume en un brasier vengeur
De ses charmes j’en ai fait le tour
Et refuse d’en faire mon malheur
Je préfère au ménage insolite
De cet homme et de son calvaire
Une tranquille vie sans mérite
A ses côtés chemine allègrement
L’ivresse, la coquine. Quand portée
Sur les ailes d’un vent caressant
Je m’envole vers ma destinée
Gémissant, saoulé de désespoir
Il embrasse sa complice sans fard
Puis s’écroule au fond d’un puits noir.

Publié dans Poésie

Commenter cet article