L'étranger

Publié le par Amy Madison

Qui es-tu étranger aux profonds yeux de braises?

Sur ton fier destrier et les cheveux au vent

En ardent chevalier parcourant monts et plaines

Essouffle ta jument, dans une ultime quête

Les astres éclatants me soufflent ton prénom

Je ne peux les entendre car trop d’ombres m’enserrent

Dans un rêve éveillé me pose des questions

Qui es-tu étranger à ce monde vulgaire

De tes longs doigts agiles, tu calmes ta monture

Et descend lentement du bouillant piédestal

Si ta quête est « amie », moi j’ai trouvé ma muse

Déesse en mon cœur mais humaine à mes heures

Mon appel, étranger, ne doit pas te faire peur.

Publié dans Poésie

Commenter cet article