L'ange de la délivrance

Publié le par Amy Madison

 

 

Ciel éteint dans un univers effacé

Par le trait d’un lamentable destin dérisoire

As-tu fermé la porte de la félicité

Pour qu’à jamais ma vie s’étiole dans le noir.

Un soir d’orage, un bel ange est passé

Pleurant sur la froideur du monde sans me voir

Une angoisse profonde m’a fait le retrouver

Et ses larmes ont séchés, et j’ai repris espoir.

Il est auprès de moi, et il me tient la main

Et je marche pieds nus sur des éclats de verre

Mon cœur à trop saigné, et il ne reste rien

A répandre sur le sol d’un indicible enfer.

Quand enfin viendra le matin clair

Quand de l’autre côté j’aurais pris le chemin

Mon cœur abandonné sera dans un jardin

Boutons d’or et d’argent fleuriront en mon sein.

 

 

Auteur : Amy Madison

Publié dans Poésie

Commenter cet article