Je viens pour toi

Publié le par Amy Madison

 

Porté par les ailes d’un vent complice,
J’ai traversé bien des contrées, rencontré tant de
fébriles colères, écouté les bruissements sauvages
des noirceurs de la révolte.
Je viens pour toi qui a prononcé mon nom en une brûlante
incantation. J’attends , immobile, sur la terre sacrée de
mes ancêtres, une parole, une requête.
Mais je te sens faible et troublé.
Que cherches-tu dans cette immensité?
Qu’attends-tu de moi frêle humain enraciné dans la boue
de tes origines ?
Il m’est possible de t’accorder la santé, le pouvoir et la
richesse.
Que désires-tu donc ?
Comme un appel à l’aide, une larme s’écoule de ta cicatrice.
Mes faveurs ne peuvent franchir les brisures du temps, je ne peux rien pour toi.
Je dois partir à présent, un écho lointain parvient à mes oreilles.
Déjà mes plumes se cabrent, et je m’élève chargé du
fardeau de mes regrets, l’impuissance tragique de te
satisfaire.
Adieu humain, né de la terre qui t’a enfanté.
Que la paix des anciens apaise le poids de ton chagrin.

Publié dans Poésie

Commenter cet article