Devenir vieux

Publié le par Amy Madison

 

Devenir vieux

Et chaque jour mourir un peu

Lever son pauvre corps fatigué du matin

Et trainer sa douleur sans nul but ni destin

 

Journées que trop amères et à jamais les mêmes

Quand rien ne vient troubler ce si poignant silence

Des enfants bien trop rares qui ne peuvent comprendre

Ta légitime envie pressée de délivrance

 

Car si dans la jeunesse l’espoir demeure en toi

Le pesant des années en alourdi tes pas

Incapable à lutter contre cette impuissance

D’une morne solitude en toi que trop présente

 

Mais si dans ton cœur las subsiste une étincelle

Nous pourrions toi et moi guerroyer contre celle

Que tu appelles sans cesse

Dans tes jours de détresse

 

Oui cette douce mort

Si tu le veux encore

La rejoindrons ensemble tranquilles et sereins

Toi et moi pour toujours et la main dans la main

 

                                       (auteure : Amy Madison)

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article