Cicatrices

Publié le par Amy Madison

 

Le temps guérit bien des blessures

Seules les cicatrices perdurent

Qui fragilisent tout mon être

D'un insupportable mal-être

Remplie de tant de confusion

Trop éperdue de déraison

Je suis vraiment trop fatiguée

Même plus la force de penser

Je n'sais plus qui je suis, où je vais

Mon cœur n'est plus en paix

Et le sang dans mes veines

Si chargé du venin des crocs de ma déveine.

Je voudrais m'étendre sous un soleil brûlant

En plein accord avec un monde apaisant

Et la chaleur envahirait mon pauvre corps

Qui n'aurait plus nulle crainte de souffrir encore.

Puis m'endormir heureuse sans espoir de réveil

La nature complice respectant mon sommeil.

                               (Amy Madison)

Publié dans Poésie

Commenter cet article