FUMEUR DE JOINT

Publié le par Amy Madison

 

Quand l’illusion du bonheur
S’effondre plus bas que terre
Quand tu aperçois avec horreur
Quelques-uns de tes billets manquants,
Envolés, évaporés en fumée
Quand l’enfant est maintenant absent
Remplacé par cet étranger
Qui te berce de fausses paroles
Quémandant sans arrêt
Pour assouvir son vice
Alors que ton cœur de mère
Enrobe son existence de miel
Facilite la vie qu’il se plait à détruire
A grand coup de je t’aime
D’excuses fabriquées, il va jouer un rôle
Et arrive à ses fins pour savourer sans gène
Sa dose de fumée qui détruit ses neurones
Mais pas assez pourtant,
Car pour tromper son monde, Il est intelligent
En adulte, parvenu par ses belles paroles
A trahir la terre entière, il en est passé maître
Joue de ses fausses larmes et connait son affaire.

Publié dans Poésie

Commenter cet article